André-Charles Boulle

André Charles BOULLE, ébéniste de génie

 

Ébéniste de génie, André Charles BOULLE sera Le créateur de mobilier du roi Louis XIV. Né d’un père ébéniste il fut reçu maître-ébéniste en 1664. Il était aussi fondeur, dessinateur et sculpteur. En 1666, à l’âge de 24 ans, il crée son propre atelier.

Son travail est remarqué par Colbert, surintendant des bâtiments, arts et manufactures du roi ; celui-ci lui propose de venir s’installer dans la galerie du Louvre qui était à l’époque une suite d’ateliers de prestige où les artistes étaient logés aux frais de la couronne (cela depuis Henri IV). Il reçoit le titre de premier ébéniste du roi.

Il a donné son nom à un type particulier de marqueterie faite d’écaille de tortue, de nacre et de laiton, bien qu’il n’en soit pas l’inventeur. Cette technique fut probablement créée par des artisans hollandais au deuxième quart du XVIIème, ainsi que le placage de marqueterie, utilisé par les Florentins au début du XVI ème.

Les créations de Boulle sont somptueuses, les motifs souvent empruntés à l’ornemaniste Jean Berain, dessinateur de la chambre et du cabinet du roi.

La technique de marqueterie :

Il s’agit d’une technique extrêmement difficile qui consiste à découper ensemble, selon un dessin préalable, une feuille d’étain et d’écaille collées face à face. Une fois séparés, les morceaux d’écaille et d’étain s’encastrent les uns dans les autres et forment deux décors semblables, mais non identiques. Dans l’un, l’étain forme le fond et l’écaille le décor, c’est ce que l’on appelle la marqueterie en première partie. Dans le deuxième, l’écaille forme le fond et l’étain le décor, c’est la marqueterie en contre partie. C’est la raison pour laquelle la plupart des meubles Boulle sont réalisés par paire.

Les commentaires sont fermés