Cave a liqueur

Acheter une cave à liqueur… un moment privilégié pour acquérir une petite merveille de la seconde moitié du XIXème. Ces quelques conseils vous permettront de ne pas vous tromper lors de votre achat.

Alors tout d’abord, comment guider votre choix ?
2 règles : quel est votre budget, et quel est le bon rapport qualité prix ?

Les prix sont variés : de 300 euros pour une cave vide et banale, en état moyen, à 15.000 ou 20.000 euros pour une splendeur rarissime signée d’un grand nom. Pas facile de se repérer ! Je vais donc essayer d’évaluer quelques tranches de prix en y inventoriant ce que l’on peut y trouver, et les justes prix du marché.
ATTENTION : ce sont des prix marché moyens, entre les antiquaires, les brocanteurs, les sites d’enchères sur internet, les ventes publiques, et les particuliers. Il peuvent fluctuer en fonction de l’offre et la demande, ou de l’endroit géographique ou vous vous situez (exemple : les prix de Paris sont 30 % plus chers qu’en province). Je peux sur simple demande et photos, vous donner une estimation beaucoup plus précise.
– de 300 euros : des caves vides à restaurer, verrerie absente, marqueterie banale avec quelques filets.
Exemple : cette cave à restaurer, sans verrerie ni plateau, environ 100 euros.

1

De 300 à 500 euros :
vous trouverez soit des caves banales, généralement noires avec des marqueteries basiques de laiton, la verrerie est soit incomplète, soit remplacée par du neuf. L’état est moyen, des restaurations sont souvent nécessaires pour avoir quelque chose en très bon état final. Aucune signature généralement dans cette catégorie de prix.
2

 

Exemple : cette cave basique avec une verrerie neuve, environ 500 euros.

De 500 à 1.000 euros :
fourchette de prix large, car on trouve de tout dans cette catégorie : des caves basiques avec une verrerie complète d’origine, en état correct, des caves plus complexes avec des verreries incomplètes, en état moyen, ou des caves très travaillées, avec verrerie incomplète, en état de mauvais à moyen. A ce stade, pas de signature, ou alors d’ébénistes peu connus du XIXème.

34

Exemples : la première, intéressante pour ses marqueteries de bois fruitiers différents, en état correct, avec une verrerie récente de remplacement, comptez environ 850 euros.
La seconde, incomplète, 3 carafes sur 4 et 12 verres sur 16, nécessitant un vernis, avec de riches marqueteries, comptez environ 800 euros.
La dernière, restaurée entièrement, avec une verrerie récente de remplacement, comptez 1.000 euros.

 

De 1.000 à 2.000 euros :
C’est là que commencent à apparaître les vraies signatures, qui confèrent toute la valeur à une belle cave à liqueur. On en trouve dans un état très moyen, avec des estampilles de Tahan, Giroux, Vervelle, Sormani, ou Diehl, et des verreries souvent incomplètes, entre 1.200 et 1.500 euros. Sur ces modèles, une restauration est rentable si pas trop chère, car il s’agit là de vrai investissement.

5

exemple : une cave TAHAN en état moyen à bon, avec 2 carafes sur 4, et 16 verres, comptez environ 1.800 euros.

De 2.000 à 5.000 euros :
Là, on arrive à du top. Grandes signatures, bon état, verreries complètes, on est dans l’univers des grands ébénistes. La différence se fait au niveau des signatures, les plus prestigieuses étant les 5 ou 6 citées précédemment, mais une petite douzaine d’autres valent le détour.

6 7 8

exemple : la première, une Vervelle avec verrerie complète en Baccarat, environ 3.500 euros, la seconde, une autre Vervelle avec verrerie complète en Saint-Louis, environ 4.500 euros, et la dernière, une Sormani avec verrerie complète en Sèvres, environ 5.000 euros.

 

Enfin, les plus de 5.000 euros :
des caves exceptionnelles qui cumulent tout, l’état proche de l’origine, la signature des maîtres de l’ébénisterie, la verrerie exceptionnelle et complète, le coté original (marqueteries, caves à mécanismes, formes, matériaux utilisés, et parfois même histoire retracée).

9 10

exemples : la première, une cave piano de tahan, verrerie complète en baccarat, avec mécanisme, environ 6.500 euros. La suivante, cave Diehl, verrerie complète en Saint-louis, écusson royal, ayant appartenu à un des maréchaux du second empire, forme polylobée, 12 galbes, exceptionnelle, environ 12.000 euros.

 

Voilà, quelques exemples pour mieux situer le marché.

 

On peut donc reporter ces données dans une sorte de barème suivant :

 

11

QUELQUES CONSEILS :

1 – Privilégiez toujours une verrerie complète d’origine à l’état de la cave. Il est en effet facile de faire restaurer une cave à liqueur, même très compliquée, ce n’est qu’une question d’argent et de temps. En revanche, trouver une vraie verrerie ancienne, adaptable et complète, relève parfois de l’exploit. Une verrerie ancienne de qualité vous coûtera entre 400 et 800 euros pour un modèle courant du XIX ème, et entre 700 et 1.500 euros pour un très beau modèle. Vous pourrez acquérir un modèle récent rond ou carré pour 150 à 250 euros, il y en a d’ailleurs en vente sur différents sites actuellement.
Un plateau (nommé serviteur) sera vendu pour 50 à 120 euros selon le modèle, le bronze est plus cher que le tout bois, la aussi regardez la qualité du bois, la veinure (le palissandre ou le zébrano sont les plus couramment utilisés), et vérifiez que rien ne manque au niveau des portants pour les verres.
2 – Ne vous laissez pas impressionner par quelques filets manquants ou du placage manquant, ou encore un vernis hors d’usage, ce n’est pas grave: Un ébéniste prend entre 200 et 300 euros pour refaire des filets et faire un beau vernis au tampon.
En revanche, prenez garde aux marqueteries complexes, notamment en écaille, et encore plus lorsqu’il y a des galbes : c’est très difficile et très cher à restaurer.

 

Nous sommes à votre disposition pour évaluer une cave que vous possédez ou désirez acheter. Nous achetons également les caves à liqueur dont vous souhaiteriez vous séparer.
Spécialistes de la période Napoléon III, nous avons une parfaite connaissance des caves à liqueur et pouvons vous proposer des modèles à un tarif toujours étudié, allant d’une entrée de gamme jusqu’à des pièces très exceptionnelles.

Les commentaires sont fermés